Presse

Jean-Pierre Elkabbach: « C’est très bien écrit. »

Jean-Pierre Pernault:
« Drôle[…]Amusant à écouter[…]C’est parfait! »

CQFD:
« Infatigable pourfendeur de la bienséance et de la résignation, l’1consolable préconise un néo-épicurisme tendance décroissante en vingt-quatre morceaux de bravoure à la nonchalance affichée.[…]Sur une base de guitare minimaliste ou de contrebasse jazzy, ce frêle garçon déroule des diatribes incompatibles avec la guimauve radiophonique. »

La Décroissance: « Rappeur objecteur de croissance! »

Le Monde Libertaire: « Les vingt-quatre chansons du double album nous permettent de suivre l’artiste dans son délire pendant une journée entière : le matin passé à ne pas se lever pour aller bosser et l’après-midi à réveiller les consciences endormies de ses contemporains.[…]Autoproduit grâce à un appel à soutiens sur ulule.com, auto-distribué, auto-enregistré… On ne peut guère faire un album plus autonome économiquement – à conditions que les auditeurs s’en emparent ! »

Article 11: « Rappeur flibustier[…]Il a pris le parti de la galère décontractée, refusant les boulots à la con pour se consacrer à ce qui le botte vraiment: la musique. Et il s’en porte à merveille, « assisté » sur-actif. »

Splashmysound.com: « Armés d’instrus confidentielles, douces et calmes, d’un flow tout autant humble, l’1consolable avance d’un pas feutré. Si c’était de la cuisine, ça serait du gastro, pas du genre gras cuit dans son gras. »[…] »Travail, injustice, refus de la société de consommation, le MC est clairement marqué à gauche. Mais pas celle qui risque de passer hein, une gauche euh…à gauche quoi. Sa démarche est intègre, désintéressée, et c’est assez rare pour le noter. »

Zikannuaire.com: « Un ouvrage intemporel de 24 titres. »
« Un skeud particulier et totalement autoproduit, formatage décomplexé et loin des concepts imposés par l’industrie musicale. »
« Adossé contre le mur de sa chambre, Naïm s’étire tout en paresse sur un verbe intelligent, et des textes fort bien écrits liés à cet objet hybride et conceptuel totalement dédié à la critique de notre société consumériste et trop calibrée. »
« Cet ouvrage est une fable accrocheuse, qui risque bien de vous remettre en place et vous inviter à rester au pieu, pendant que l’honnête travailleur français s’éreinte à son dur labeur… »

Longueur d’Ondes: « Radical dans ses choix, il a pour influence Bourdieu et Pierre Carles plutôt que Zebda. » (article en page 4 du magazine)

BBoyKonsian: « Le rappeur L’1consolable vient de sortir son double-album « L’1consolable est payé »! »

Journarles: « Un grand coup de coeur! »
« Texte percutant sur le dévoiement du travail, qui chaque jour se réduit un peu plus à n’être qu’un rouage à l’usage du capital et de ceux qui le détiennent. »

Duval MC: « Pour ceux qui ne connaissent pas encore l’inestimable et gonflé L’1consolable, allez jeter un oeil sur son site officiel! »

De la suite dans les esgourdes: « L’1consolable, rappeur et chômeur décomplexé! »

Zicazic.com: « Une journée passée en compagnie de L’1consolable, c’est un résumé en vingt quatre chansons de vingt quatre heures de la vie d’un poète anticonformiste qui a choisi de refuser l’appel des sirènes de la société de consommation en s’autoproduisant et en s’autodistribuant, un artiste qui a économisé sou après sou sur son RSA la somme nécessaire pour s’offrir un double album plutôt luxueux sorti en digipack avec non pas un mais bel et bien deux bons gros livrets. »

Le Grand Zebrock: « Pierre Bourdieu a trouvé son interprète. »

Fréquence 94: « Double-album mêlant habilement hip-hop, jazz, et blues, avec pas moins de 24 chansons pensées comme les 24 heures d’une journée passée en sa compagnie. »

Fluctuat.premiere.fr: « Né d’un désir de « subversion du réel », la musique désenchantée s’inscrit dans le registre caustique et réaliste d’un Fuzati (Klub des Loosers). Chômeur revendiqué et critique acerbe du modèle de réussite sociale véhiculé par l’actuelle société de consommation et l’ancien Président Nicolas Sarkozy »

Les Inrocks: « Le morceau Viennoiseries et sournoiserie d’un rappeur français surnommé L’1consolable, réponse bourrée d’ironie à Jean-François Copé et ses pains au chocolat. »

Yahoo actualités: « Un rappeur français a imaginé une réponse ironique à la récente polémique initiée par Jean-François Copé autour des fameuses viennoiseries chocolatées. »